Plus que jamais, 2015 s’inscrit dans l’ère des mixtapes. Les exemples ne manquent pas. Combien d’artistes reconnus déçoivent leur public avec des albums aussi fades qu’attendus (Rick Ross en tête), tandis que d’autres, plus confidentiels, créent la surprise avec des tapes exceptionnelles en téléchargement gratuit? LNS, rappeur de l’Indiana, s’inscrit clairement dans cette seconde catégorie avec In Due Time. Un véritable bijou dans le disque dur en un petit clic.

LNS - PHOTO COVER

Mais LNS, qui es-tu?

À ne pas confondre avec le crew d’Austin, LNS (du collectif AON Squadlife) est un jeune rappeur d’Elkhart, petite ville de l’Indiana perdue entre Chicago et Détroit. On ne sait pas grand-chose du personnage, si ce n’est qu’il est aussi beatmaker, et auteur d’une première tape sortie il y a un an (The Appetizer). La qualité avait beau être au rendez-vous, on voyait bien que le MC en avait encore largement sous la pédale. Au mois de septembre 2014, on constate avec satisfaction que LNS n’a pas lâché l’affaire. Il réapparait dans le clip d’ «Euphoria». Ambiance potes, barbecue, soleil et filles faciles. Il s’agissait là du premier single de In Due Time.

Mi-octobre, toujours rien. La sortie est repoussée. Il faut attendre le mois de mars 2015 pour enfin découvrir le projet. Disponible gratuitement, on apprend alors qu’il ne s’agit pas d’une tape mais bien d’un album, produit intégralement par Esspei.

La pochette a beau annoncer une tonalité dark, les premières notes de l’intro sont lumineuses, dans la même lignée que l’ensoleillé «Euphoria».

La signification du terme «album» prend tout son sens sur les morceaux suivants. Dans des registres différents, ils frappent tous très fort à leur manière, servis par des productions imaginatives, puissantes et jamais lassantes. Il n’y a qu’à écouter « Godz » (en featuring avec A.C), autre facette de LNS, qui à priori, ne rechigne pas à rapper sur des instrumentales sombres et malsaines. La force du titre n’a pas échappé au principal intéressé qui l’avait clippé une semaine avant la sortie du projet. Pour «Godz», tout pouvait l’inciter à rapper la nuit dans des ruelles mal éclairées. On le retrouve finalement au milieu d’une forêt (ensoleillée, toujours). Elkhart, ce n’est pas Chicago.

Le morceau suivant confirme notre impression de départ. Ce rappeur dispose d’une impressionnante palette de styles. Et ce n’est que le quatrième des 18 titres du projet! Avec une production parfaite (que Hi-Tek lui-même n’aurait pas reniée), ce « What U Know About Me » pourrait bien être le meilleur titre du projet, qui décidemment, porte en lui toutes les caractéristiques de l’album réussi.

Un aussi bel objet offert gratuitement, c’est cadeau. On vous encourage à découvrir les autres morceaux de In Due Time et à suivre de très près l’actualité du bonhomme…



Album en téléchargement gratuit => ICI <=

Paul Muselet
Merci à Jee Van Cleef