Joint au téléphone, Jean-Christophe Le Saoût – aka Wax Tailor – n’a que peu de temps à nous accorder. Et on le comprend !

A peine revenu des Etats-Unis, le plus international des producteurs français de trip-hop doit assurer la sortie de son quatrième album : Dusty Rainbow From The Dark. Pour mieux le connaitre en l’espace de cinq minutes, nous avons eu l’idée de lui proposer une petite interview musicale…

QD : Une interview « Wax Tailor en 6 sons », ça te tente ? C’est pour faire court !

Wax Tailor : Et pourquoi pas ? Ça consiste en quoi ?

QD : Pour te donner un exemple: quelle est la toute première chanson, qui, étant enfant, t’as mis une
claque?

Wax Tailor : Et je dois répondre direct ? C’est chaud ! Bon, le premier morceau marquant, je
dirais « Another Brick in the Wall » des Pink Floyd ! C’était la totale : le son, le titre, le clip…fascinant !

QD : Ton morceau de hip-hop préféré?

Wax Tailor : La question trop dure… Je répondrais peut-être autre chose en réfléchissant plus, mais là je
vais te dire « Beat to the Rhymes » de RUN DMC !

QD : Ton morceau de trip-hop favori?

Wax Tailor : Peut être Portishead : « Mysterons ». Simplement parce que c’est la première rencontre avec un
album instantanément classique.

QD : Le tube commercial que tu ne peux t’empêcher d’aimer?

Wax Tailor : Il y en a plein et heureusement ça peut arriver qu’un titre commercial soit vraiment bon !
Parmi les plus border, je te dirais « Crazy in Love » de Beyoncé, incontestablement bien produit !

QD : Le morceau où tu as pioché le plus de samples?

Wax Tailor : Dur à dire, mais ça serait sûrement un James Brown, genre « Cold Sweat » !

QD : Le dernier morceau en boucle dans ton Ipod?

Wax Tailor: Le QUAKERS en featuring avec Tone Tank: « What Chew Want”. C’est addictif !

 

Propos recueillis par Paul Muselet.